Maman reprend le travail #1

Maman reprend le travail #1

Cela devait arriver, je le préparais depuis longtemps ce retour à la vie active, je l'avais muri dans ma tête, dans mon corps, dans mon coeur, je voulais être moi, penser de nouveau à celle que j'avais oublié depuis 4 années, m'épanouir là où je m'éclatais auparavant, relever de nouveau defi...

Plus les jours approchait, plus j'avais peur... de ne pas être à la hauteur, de ne plus savoir faire, d'avoir du mal à lacher prise sur ce destin et ce quotidien qui m'accompagnait depuis longtemps maintenant...

Et j'ai franchi le pas, j'ai quitté la maison... le coeur léger tout d'abord parce que tout était calé, tout était pret, nous étions prets enfin il me semblait... mais la boule au ventre de découvrir cet univers... Bien dans mon corps, dans ma tete (papa étant en congé pour cette première journée)... en mode enregistrement intensif... tout retenir pour ne pas faire répéter... observer pour analyser... avaler des informations par milliers... mais se sentir légère et apaisée... Rentrer, retrouver le sourire des siens, les bisous et les calins qui d'ordinaire avec le temps se faisaient rares... mais ce n'était que la première journée...

Puis découvrir le chagrin de ma petite lorsque je la dépose à la creche...pousser la porte et partir en larmes... couvrir son bureau de photos, de dessins afin qu'elle me suivent dans cette experience...redécouvrir les contraintes et les abus du monde du travail, au dépent de la famille... penser dejà à rompre son contrat pour preserver ce petit monde qui nous manque tant... se dire qu'on est pas prête à tout cela, à ce stress, cet acharnement permanent... penser que la sérénité et l'oisiveté de ces années à la maison nous convienne mieux et qu'il reste encore quelques mois pour en profiter...

Reculer? pour mieux sauter? Fuir? mais jusqu'à quand? Se cacher derrière les siens? Avoir peur de perdre ce temps qui court? Avoir peur de ces responsabilités? Etre en colère contre le monde du travail?

Mais quand même, ce sentiment de bien être et de plénitude, d'accomplissement et de défi... ils étaient présents? ils m'ont fait du bien? ils m'ont donné l'impression d'être et d'exister en tant que femme et pas seulement en tant que mère?

Et ouvrir les yeux... comprendre ce qui se passe en moi, comprendre que la vie reprend son cours, qu'après le déni, la colère et l'abattement, je reprends les rennes de ma vie, j'accepte ce nouveau statut...

 

Je fais le deuil de mon congé parental...

 


Rendez-vous sur Hellocoton ! 

 

 

 

Crédit image: Bunch Betty

Des Petites Main 16/07/2013 00:48

Pour ma part, ce sera en septembre car il faut bien recommencer un jour ! La mienne ne va pas encore à l'école, pour le moment c'est la crèche ! Mais il faut bien travailler ! Et puis, je me suis habituée à m'en séparer quelques jours par semaine pour me libérer, me retrouver, me soulage et elle pour se détacher de moi et apprendre à vivre à l'extérieur, côtoyer des autres enfants et adultes. Et je n'ai aucun regret ! Bon courage à toi. Bises

sophie-mum 10/07/2013 08:23

ps joli article

sophie-mum 10/07/2013 08:22

courage, pour ma part je n'ai pas eu le temps de penser à tout ca j'ai repris le taf elle avait à peine 3 mois. J'ai aussi des dessins au bureau, des photos sur mon pc... et elle je suis epanoui dans ma vie de maman working girl. pleins de bisous

sophie-mum 10/07/2013 15:11

pas de soucis Kti je fais bien la difference entre les 2 no soucy

kti 10/07/2013 15:09

Lorsqu'on reprend le boulot de suite après le congé maternité (je l'ai fait aux 2.5 mois de l'enfant pour mes 2 premiers), je crois qu'on se pose moins de questions quand même. Déjà, il y a moins longtemps qu'on a arrêté. On retrouve en général son poste que l'on connait, ses collègues, ses habitudes....
On a évidemment des tas de questionnements sur l'organisation, la qualité du mode de garde, les dépôts et récupérations du bb et des plus grands mais on n'a pas complètement changé ses habitudes me semble-t-il ;)
Lorsqu'on reprend après de longs mois à la maison où l'on fait des tâches que l'on estime (à tort) que tout le monde peut faire, que l'on ne s'est plus habillé que pour soi et éventuellement son conjoint, ... et qu'on doit reprendre un boulot où nos connaissances, notre attitude, nos vêtements.... ont de l'importance, on flippe ! Perso, rien que de chercher comment j'allais me coiffer, m'habiller, bref me présenter pour passer un entretien m'ont tétanisé pendant des semaines ;) Mais c'est surtout de lâcher mes enfants en centre aéré et autres garderies qui ont fait pencher la balance...
Je précise que je ne cherche pas du tout à t'attaquer, ni à minimiser ton choix et les difficultés que tu as pu avoir Sophie-Mum, juste à faire la différence ;)

kti 10/07/2013 04:46

Pour avoir fait le choix inverse mais après m'être posée la question pendant des mois, j'imagine le stress, la peur... mais aussi les doutes, les choix, la puissance de sa volonté.... Félicitations ! Quel que soit ton choix, je sais qu'il est réfléchi et pris de la meilleure façon qu'il soit.
Plein de courage pour continuer...

DELPHINE 09/07/2013 21:42

Oh là là trop contente de te retrouver !!!! Bel article et la phrase de la fin m'a fait monté les larmes aux yeux, car je t'admire, tu peux écrire et crier haut et fort que tu fais le deuil de ton congé parental... En ce qui me concerne, ca fait 2 ans et 1/2 que j'essaye de le faire, et il y a des hauts et des bas, j'arriverai définitivement à faire ce fameux deuil le 03 septembre 2013 à savoir jour de la rentrée... Je te comprend à 500 % comment ca a a du etre difficile pour toi de laisser ta puce en pleurs à la creche, car moi meme, j'ai eu ce sentiment en laissant mon p'tit loup chez la nounou.. Comme toi, je me suis dit j'aime les défis, ne baisse pas les bras, et comme toi, petit à petit, je reprend mon chemin de femme et pas celui que de mère... Je t'admire à distance sur pleins de choses et là encore bravo pour tout ce que tu viens d'accomplir !! gros bisous et au plaisir avec pleins pleins de nouvelles choses !!

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog