Etre une femme et une mère: le compromis de l'impossible?

En proie aux doutes... je suis assaillie de toute parts par des sentiments contradictoires... je ne sais plus si je dois, si je ne dois pas, si fais bien ou pas...

Tu te demandes bien ce qui peut se passer??? Et bien pas grand chose à vrai dire juste une petite tempete force 4 sous mon crane... pourquoi?? Bin...

La dualité entre le coeur et la raison, ca te parle? J'entends pouffer mon jardinier, cette phrase, il l'a entendu il y a bien longtemps, 10 voire 10 ans et demi. Mais ce n'est pas le sujet...

 

Ce matin, j'ai rencontré mon chef de service afin qu'il me présente en détail mes futures nouvelles fonctions, pour que je visite un peu les locaux, que je rencontre des gens... enfin rien d'exceptionnel. Juste une préparation à ma prise de fonction. J'étais exitée, motivée, pressée de découvrir ce nouvel univers, de m'imprégner de l'odeur des murs, de connaitre l'ampleur de la tache... 2h où j'ai ingurgité des infos, où j'ai tendu la main toute les 10 minutes, où j'ai souris, dit merci et bonne journée... Un moment de pure extase!

 

Pourtant, durant le voyage retour alors que je touche mon objectif du bout du doigt, j'ai flanché... Vais-je être capable? est-ce que j'ai les épaules pour tout ça? Là, tu me répondrai que de toute façon, c'est ton job, y a pas de raison! mais ce n'est pas du job dont je parle...

 

Vais-je être capable de les laisser toute une journée, 5 jours par semaine aux mains d'autres personnes? Vais-je supporter de ne les voir, de ne les serrer contre moi que 2h par jour? Est ce que je suis prete à laisser mes bébé pour penser à moi et m'épanouir dans mon travail? Est ce que j'ai les épaules pour supporter les tensions que cela va engendrer? les pleurs parce que je les laisse? les cris parce que je veux préparer à manger et qu'elles veulent jouer avec moi? ces bras aggripés autour de mon cou pour que je ne les dépose pas dans leur lit, pour un dernier calin, un dernier bisou,..

 

Vais-je être capable de briser mon coeur de maman et permettre à mon coeur de femme de réapparaitre au grand jour? Ce travail, je l'ai revé, l'ai esperer depuis plusieurs mois car je sais que mon congé parental n'est pas éternel, parce que j'ai besoin de rencontrer des gens, de monter des projets, de me battre pour faire aboutir, de partager, d'échanger, de former...

 

Mais voilà, la vie que je connais depuis maintenant 4 ans, depuis l'arrivée de Nenette, mes petits rituels, mes moments calins, tout cela va changer. Mes filles ont peur de ce qui arrive, je ne comprenais pas... maintenant si! Encore un grand bouleversement va s'opérer dans notre vie, peut être celui de trop pour elles? pour moi aussi finalement... J'ai peur, je ne sais plus si je dois me réjouir, si je dois y aller... Dans trois semaines, ma vie et celle de ma famille va changer... tout m'échappe!! Dois je faire un choix impossible?

Etre une femme et une mère: le compromis de l'impossible?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman à l'Ouest 03/06/2013 13:41

Bonjour,
Je te découvre et je suis touchée par ta sensibilité et ta sincérité.
Les changements font toujours peur et c'est bien normal.
Pour ma part, je sais aussi qu'elle est ma joie quand on passe en voiture devant mon travail et que ma fille le fait remarquer, à chaque fois, avec une voix pleine de fierté !
Ne culpabilise pas de ne pas être que la mère de tes enfants ! Ils seront d'autant plus fiers !
Bon courage !

lilly plume 30/05/2013 21:48

Que te dire de plus que les autres commentaires à part que ce soit normale que tu réagisses comme ça^^ courage, je suis sûre que tu vas t'éclater dans ton travail et avec tes enfants, moi même j'ai commencé à re travailler, mon ptit bout avait 9 mois, c'est ma maman qui le garde, et bien quand j'ai fermé la porte la première fois, j'ai pleuré!! au bout de 3 mois de travail, tout se passe bien pour mes enfants et j'adore mon boulot bon j'ai encore des progrés à faire dans l'organisation mais là n'est pas le sujet^^ bon courage et gros bisous

joyeuxbordelaufonddujardin 31/05/2013 09:35

Merci Lilly, ca fait du bien d'entendre tout cela, je me sens moins seule et je me dis que c'est normal... moi et mes tempetes sous un crane, toute une histoire!! Je sens que ce n'est pas fini!!! lol

christine 30/05/2013 20:55

coucou, tu as toujours voulu reprendre du service et je suis 100% avec toi, c'est dur de reprendre le train train quotidien du travail quand on sait qu'on a nos bout'chous qui nous attend à la fin de la journée.
je te souhaite du courage mais je sais que tu y arriveras tu es forte et après les premiers temps d'adaptation tu ne penseras plus à cette question que tu te posais "suis-je capable" . on passe toute par cette phase et moi bientôt ce sera la même chose car je suis à la recherche d'un emploi après 3 ans de congé parental donc ne t'en fais pas et si tu as besoin d'encouragement on est là.
bisous

joyeuxbordelaufonddujardin 31/05/2013 09:33

Merci chrisine

Cec3766 30/05/2013 15:28

Ahhhhhhhhhhh ce choix impossible que toutes les mamans se posent à la reprise du boulot !! Chaque instant passé avec eux et encore ++++++ intenses et on les voit encore plus vite grandir et autrement. Par contre c un "combat" de tous les jours de leur expliquer qu'on ne les abandonne pas, qu'on les aime, qu'on a pensé à eux toute la journée etc etc...
Par contre je suis sûre qu'une maman épanouie professionnellement, personnellement et bien moralement et dans ses baskets et bien ça rejaillit sur les loulous .... (je ne sais pas trop comment expliquer tout ça) Les enfants sentent que tu vas bien et que tu t'éclates ! Mes loulous voyent bien que j'ai la pèche etc ... Mais j'oublie de dire que j'ai mon mercredi et que cette journée et 100 % dédié à eux ainsi que les we où on est souvent que tous les 3.
Courage, c normal toute ces question,s sachant qu'il y a déjà eu un grand bouleversement il n'y a pas si longtemps de ça .. avec bocoup de dialogue tout ça se faire sereinement ! bisous copinaute

joyeuxbordelaufonddujardin 30/05/2013 15:37

Merci ma cécile, toujours là et réconfortante!!!
Gros bisous à vous 4!!

DELPHINE 30/05/2013 15:06

Ah là là ! Que de souvenir pour moi ton histoire ! J'ai dû en 72 h faire le choix de reprendre le travail en montant en grade dans le boulot ou j'étais, ou me dire, " non refuse ce poste et prend ton congé parental de 3 ans dont tu rêvais..." J'avais déposé ma demande de congé parental à mon employeur qui m'avait tout accepté, mais la conjoncture a fait que peux de temps après, le poste qui était au dessus de moi ce libérait. Mon coeur balancait entre le coté " j'évolue d'un coup d'un seul niveau professionnel comme j'avais tant rêvé depuis des années ", ou le coté, " je reste à la maison et j'élève mes enfants comme je le rêvais depuis toujours " et jamais plus on ne me proposera une évolution dans le métier que j'aime et où les places se font très rares.... " Et bien, le côté professionnel a prit le dessus et ai donc repris quand mon second a eu 2 mois 1/2. Très très très dur pour moi moralement de le laisser le matin et d'accompagner le grand à l'école sans le revoir avant le soir... Juste une chose et à mon avis je pense que ca te feras ça ( tu me rediras !! lol ! ) mais si tu es dans un travail ou tu es épanoui, ca sera très très dur le matin pour toi quand tu claqueras la porte mais quand tu arriveras au travail, le coté professionnel où tu t'épannouiras prendra le dessus, et tu penseras régulièrement à tes enfants dans la journée mais ne regretteras pas le choix d'avoir repris le travail car tu seras épanouie côté professionnel. Le soir dès que tu rentreras, tu seras ravi de retrouver ta famille et te diras " zut j'ai que 2 heures avec tout ce petit monde " mais tu profiteras au maximum de tout ces instants qui avant pouvaient se transformer en galère à certain moment... Surtout ne regrette rien, c'est pas évident au début, mais en aucun cas, il ne faut pas que tu culpabilises .... tu vois moi je traverse la phase ou mon second de 2 ans 1/2 ne veut que moi et personne d'autre ( au point ou il vient entre nous 2 dans notre lit toutes les nuits ) et où comme tu le dis si bien dans ton article, il pleurt le matin quand je m'en vais, où le soir, il me réclame beaucoup, où il s'agrippe aussi à mon coup, en disant " core maman le bisous... " ( alors qu'il en a eu 30 000 avant ... ) Ne culpabilises pas, reprends une activité professionnelle où tu seras, je l'espère épanouie, et dit toi que les moments que je suis entrain de vivre moi actuellement se sont des moments que tu vivras aussi surement, sont peut être des moments que quelques part toutes les femmes traversent à un moment donné ou un autre... Pas facile de t'aider à distance et par écrit, mais sache que je suis de tout coeur avec toi dans ce grand questionnement que tu as actuellement et que oh combien je comprend comment tes pensées sont difficiles !! Après avoir fini mon " pavé " sur ton blog, je te souhaite de profiter pleinement des 3 dernières semaines qui arrivent avec 24h/24 avec tes filles et un grand coup de " allez va vers la réussite professionnelle " en te rendant au travail dès le premier jour.. Gros gros bisous et au plaisir...

joyeuxbordelaufonddujardin 30/05/2013 15:35

Mille mercis Delphine... je me sens moins seule!!!
Titefleur 25 mois est dans la meme periode d'autant plus qu'elle "sent" qu'il se trame quelque chose. Je lui ai expliqué mais... alors je cherche encore et encore les mots pour apaiser ses craintes... mais voilà que moi si sure jusqu'à present... je me mets à douter!!
De toute façon, il faut que j'y aille pour l'opportuité (c un boulot en or avec les responsabilités que j'attendais) et pour remettre notre bateau à flot (le CP et le déménagement ont définitivement coulé nos finances!!)
Mais que c'est dur!!!! "J'y vais mais j'ai peur!!"

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog